2016

Tour du monde celtique

 

« Après trois jours de musique celtique endiablée, une soirée magistrale avec Manau qui s’est produit samedi sur les douze coups de minuit. », ainsi titrait le Nouvelliste du 8 août, résumant à lui seul cette cuvée 2016.

 

Emmenant ces fans aux quatres coins de la planète, cette 22e édition a tenu toutes ses promesses tant par la diversité géographique des groupes que par leur style.

 

Trois jours aux styles musicaux allant du folk punk rock, en passant par le rap celtique à la musique irlandaise traditionnelle, de l’Irlande au Québec en passant par l’Australie, le voyage fût magnifique.

 

Le jeudi des plus humides n’a pas terni l’ardeur de notre fidèle public qui s’est déplacé en masse. Le vendredi, caractérisé par une programmation totalement écossaise et traditionnelle fut ouvert par la musique hypno-folkadelique de Shooglenifty suivi de Capercaillie revenu sur le site des Îles après son triomphe de 2010 et conclue par la performance scénique à nulle autre pareille de Treacherous Orchestra. La soirée du samedi a clos cette édition en apothéose avec un Manau survolté qui a mis le feu à la plaine des Iles.

 

C’est avec des étoiles plein les yeux que nous espérons, chers partenaires, poursuivre la route à vos côtés pour cette 23e édition les 3,4 et 5 août 2017 aux domaines des Iles de Sion.

 

 

 

2015

Le secret? Avoir son identité.

 

Ainsi débutait l’article du Nouvelliste pour vanter les mérites du Guinness Irish Festival quelques jours après sa 21e édition. Et c’est bel et bien ce secret qui a fait et qui fait notre réussite. Un jeudi détonnant, un vendredi traditionnel et un samedi aux couleurs du bicentenaire, cette cuvée 2015 fut une réussite sur toute la ligne.

 

Attirés par une programmation 100% celtique les festivaliers bretons, galiciens, irlandais, suisses, etc. Sont venus en nombre fouler la pelouse du domaines des Iles. Cette réussite c’est aussi la vôtre, chers partenaires, qui tout au long de ces années nous avez soutenus, encouragés et permis de progresser.

 

La poussière n’est pas encore complètement retombée, mais déjà nous fourmillons d’idées pour la suite. Cet esprit particulier, propre au Guinness Irish Festival, de convivialité et de partage, mêlant les générations et les horizons musicaux, perdurera pour cette 22e édition. Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour les 4, 5 et 6 août 2016.

 

 

 

2014

L'histoire continue

 

En 1994 naissait le Guinness Irish Festival. 20 ans plus tard, grâce aux gens qui ont cru en nous, public, bénévoles, techniciens, musiciens, partenaires et sponsors, le Guinness Irish Festival est devenu une grande famille qui célèbre chaque année la culture celtique en général et irlandaise en particulier.

 

En 20 ans, les plus grands ambassadeurs de la musique irlandaise vous ont fait danser et chanter : les Dubliners, les Chieftains, Carlos Nuñez et bien d’autres encore. Et le réservoir de musiciens est bien loin de se tarir, contrairement à ce que l’on nous demande souvent. Cette 20e édition a fait la part belle à la diversité des horizons (Canada, Espagne, Pays de Galles, Etats-Unis, Ecosse, Finlande, Suisse et Irlande). La relève (Moxie, Rusty Shackle) a cotoyé des groupes très affirmés (Eileen Ivers, Young Dubliners, le Vent du Nord). Le succès fût au rendez-vous et le public a répondu présent.

 

En route vers la 21e !

 

 

 

2013

Une programmation étonnante, pour ne pas dire détonante

 

Le Guinness Irish Festival de Sion a vécu sa 19e édition du 8 au 10 août dernier. Le succès était au rendez-vous. De la Suisse toute entière comme de l'étranger, les spectateurs sont venus nombreux applaudir les 10 groupes au programme. Une programmation musicale qui a fait la part belle aux découvertes. La musique celtique a une nouvelle fois enchanté le domaine des Îles trois soirs durant.

 

Une musique qui s’est présentée sous toutes ses formes. Les têtes d’affi che de chacune des soirées ont brillamment démontré que les grands classiques conservent toute leur poésie et leur charme. Damien Dempsey le jeudi, Clannad le vendredi et LAPD le samedi ont tour à tour comblé les puristes venus pour retrouver les racines de cette musique ancrée dans une tradition séculaire.

 

La programmation a aussi fait la part belle aux découvertes. Certaines se sont révélées étonnantes, pour ne pas dire détonantes. L’énergie de Skerryvore, qui ont ouvert les feux le vendredi soir, a fait des merveilles. Tout comme la fougue communicative des Français de Celtkilt qui ont fait danser le public jusque tard dans la nuit. Les Levellers ont littéralement envoûté le public jeudi soir, lorsque le son du didgeridoo est venu se mêler aux instruments traditionnels.

 

Nous pouvons maintenant préparer sereinement les festivités de notre 20e anniversaire.

 

 

 

2012

Le Guinness Irish Festival a tout d'un grand!

 

Le Guinness Irish Festival de Sion a franchi un cap important puisqu’il a fêté ses 18 ans. Tous ceux qui y ont participé s’en souviendront encore longtemps : des groupes de légende, une ambiance de feu, un public enthousiaste, tout était réuni dans le cadre magique des Îles.

 

Le Guinness Irish Festival de Sion a désormais tout d’un grand. Il faut dire que pour fêter ses 18 ans, il a pu compter sur de véritables légendes de la musique celtique. D’abord les Chieftains le jeudi, puis les Dubliners samedi. Eux aussi fêtaient un anniversaire, et non des moindres : 50 ans de carrière !

 

Le samedi soir, les Dubliners ont littéralement enchanté le public, qui a repris en chœur de nombreux classiques. Le plaisir de jouer, l’enthousiasme de ces véritables légendes vivantes était tout simplement incroyable. Les Dubliners ont même annoncé sur scène n’avoir qu’une envie : revenir au Guinness Irish Festival de Sion l’année prochaine. Il faut croire que même après 50 ans de carrière, la musique celtique fait des miracles. Elle lorsqu’elle prend le rythme du rap, comme avec Manau vendredi soir, elle est capable de littéralement enflammer des milliers de personnes !

 

Le Guinness Irish Festival de Sion, c’est aussi des découvertes musicales. Les Danois de Habadekuk ont par exemple démontré que la musique celtique se marie très bien avec des rythmes plus latins comme la salsa ou des airs plutôt jazz. Les Valaisans de iFolk ont entraîné le public dans un tour du monde musical détonant et rafraîchissant. Même Paul Mc Bonvin s’est laissé tenter par l’aventure de mêler un groupe de cornemuses à ses airs country. Toutes ces surprises musicales, mêlées à desvaleurs sûres comme De Dannan, Kila ou Caladh Nua, ont donné une couleur particulièrement festive à cette 18e édition.

 

 

 

2011

Une fabuleuse aventure humaine!

 

Au terme de cette 17e édition, si nous ne devions retenir qu’un seul élément, ce serait la fabuleuse aventure humaine que représente le Guinness Irish Festival. Une sorte de chaîne dont tous les maillons sont interdépendants et essentiels, une chaîne assemblée autour de la musique celtique. Car, nous en avons encore une fois fait l’expérience cette année, la musique dépasse les frontières et les générations. Elle rassemble les gens tant sur scène que dans le public ou dans les coulisses. Elle crée des ponts entre les individus, qu’ils soient artistes, spectateurs, bénévoles, mécènes, sponsors…

 

Cette année, nous avons célébré avec vous les 40 ans de Tri Yann, les 20 ans des Mahones, le retour à la scène de Horslips après une bien trop longue retraite. Nous avons découvert encore une fois la richesse musicale de la génération montante, ses influences variées, son audace, sa créativité grâce à Alan Kelly, les Peatbog Faeries ou encore les Suisses de Pubside Down. Nous avons dansé sur les rythmes de Mairtin O’Connor et applaudi au bonheur communicatif de Carlos Nuñez et ses musiciens. D’ailleurs n’a-t-il pas lui-même souligné cette magnifique histoire humaine qui se passe à Sion, dans le site magique des Iles. La poussière n’est pas encore complètement retombée, mais déjà nous fourmillons d’idées pour la 18e édition. Nous allons nous appliquer à faire perdurer cet esprit particulier, propre au Guinness Irish Festival, de convivialité et de partage, en mêlant les générations et les horizons musicaux.

 

 

 

2010

Une 16e édition hautement colorée!

 

Entre tradition celtique, mélodies folk et sonorités plus rock, nous avons voulu cette année partager avec le public le côté international de la musique celtique. Le Belge Arno, un doux mélange de verte prairie et d’Afrique de l’ouest avec Afro Celt, les français de Kalffa, La Bottite Souriante en provenance du Canada, les écossais du groupe Red Hot Chilli Pipers ou encore les anglais du Michael MacGoldrick Big Band ont en effet apporté la coloration musicale de la seizième édition. Et bien sûr, l’incontournable retour aux sources avec les groupes irlandais : Capercaillie, Buille & Caren Casey, The Sawdoctors, sans oublier Seamus Begley & Tim Edey.

 

Au-delà de promouvoir ces différentes cultures musicales, notre ambition reste la même: révéler de nouveaux groupes en les faisant connaître et graviter autour des têtes d’affiches dans une atmosphère conviviale.

 

 

 

2009

Quelle édition! Ne dit-on pas que les chiffes parlent?

 

En effet, lors de ce 15e anniversaire, nos rêves les plus fous furent exaucés, jugez-en plutôt : des milliers de spectateurs sur trois jours, un nombre de pré-locations ayant dépassé toutes les statistiques, des festivaliers venus de toute l’Europe, sans compter la beauté du site sur lequel se déroule la manifestation.

 

Du haut de ses quinze ans, le Guinness Irish Festival a vu se produire les plus grands noms de la musique celtique. Au fil des années, il a acquis ses lettres de noblesse et s’est forgé une réputation internationale. Il a définitivement pris place sur le podium, côtoyant «les plus grands» du genre musical en Europe.

 

 

 

2008

Cette extraordinaire 14e édition a dépassé

les plus folles espérences!

 

En effet, plus de vingt deux milles personnes sur trois jours, dont quelque douze milles festivaliers présents le samedi constituent le record absolu dans toute l'histoire du festival; un nouveau pas fut incontestablement franchi.

 

Une mise en bouche idéale en vue de la préparation du 15e anniversaire qui se déroulera les 6, 7 et 8 août 2009. Un savant mélange composé d'artistes de haut niveau, de partenaires précieux, d'une atmosphère de fête au senteurs celtiques, de sympathie, d'amitié ainsi que d'une équipe soudée en font un cocktail équilibré et savoureux. Le public venu un nombre ne s'y est pas trompé.

 

 

 

2007

Pour la première fois, les festivités du

Guinness Irish Festival se sont déroulées sur trois jours.

 

En ouverture, le jeudi, la présence du légendaire Jethro Tull, en exclusivité suisse, a été un honneur et une reconnaissance pour le festival et ses organisateurs. Le public a répondu présent dès la première soirée. «Le Guinness Irish Festival me va bien» a déclaré Ian Anderson, leader incontesté du groupe, multiinstrumentaliste de génie et show man hors-pair.

 

Les vendredi et samedi ont également offert une programmation de choix avec une prestation explosive de Carlos Nunes puis de magnifiques performances de Kila, de Belzebuth, de Danu, de Grada et de Carrantuohill. La scène suisse a très bien été représentée grâce à la présence de Glen of Guinness et des Castagniers. Un élément inoubliable de cette édition a été la reconnaissance du «maître». En effet, Claude Nobs, patron du Montreux Jazz Festival, était présent à Sion afin de fêter sur scène les soixante ans de son ami Ian Anderson.

 

 

 

2006

Cette seconde édition sur le magnifique et accueillant Domaine

des Iles à Sion a été comblée de moments et de performances musicales inoubliables.

 

Tout d’abord, grâce au charme et à la voix de la chanteuse irlandaise Mary Black, puis avec un groupe mythique, Altan. Cette formation, qui mélange plusieurs styles de musique celtique est devenue l’un des groupes les plus populaires de sa génération. Rappelons qu’ils avaient déjà conquit le Guinness Irish Festival en 1998 et en 2002.

 

Les autres artistes ont également offerts d’excellentes prestations. Dominique Dupuis nous a gratifié d’un concert fabuleux, sans oublier les Red Cardell qui ont mis le feu avec une énergie surprenante. Une belle touche bretonne et écossaise a été ajoutée à cette édition 2006 grâce à la présence de Dom Duff et de Wolfstone.

 

 

 

2005

La onzième édition du Guinness Irish Festival a été marquée par le changement.

 

En effet, après dix ans passés à Veysonnaz, notre manifestation a pris un nouveau tournant en déménageant dans le splendide site bourgeoisial des Iles à Sion. Le soutien précieux de la ville nous a permis d’offrir un spectacle de grande qualité dans un cadre chaleureux. Le public nous a suivi et a répondu présent. Cette édition a été un succès avec plus de 10'000 festivaliers chantant et dansant au son de la musique celtique.

 

La programmation était d’une excellente qualité avec Carlos Nunes, fameux musicien galicien, les Dubliners, un groupe de folk irlandais parmi les plus anciens du pays. L’Irlande du Nord était représentée grâce à Four men and a Dog. Sans oublier les belles performances de Blackwater, de Gjallarhorn et des suisses de Glen of Guinness qui ont mis le feu à la soirée du samedi.

 

 

 

2004

La 10e édition du Guinness Irish Festival a eu lieu les vendredi 6 et samedi 7 août 2004 au même endroit que ces 3 dernières années, soit au fond de la piste de l'Ours de Veysonnaz.

 

La dixième édition du Guinness Irish Festival a eu lieu les vendredi 6 et samedi 7 août 2004 au même endroit que ces 3 dernières années, soit au fond de la piste de l'Ours de Veysonnaz.

 

Pour cette dernière édition en montagne, nous avons été gratifié de la présence du groupe Afro Celt, produit par Peter Gabriel. Comme son nom l'indique, ce groupe aux couleurs africaines et irlandaises a mis le feu, suivi par Kila, groupe aux multiples facettes dans la conception et inspirations de leurs gigs endiablées. Sans oublier les autres groupes venus de différents horizons de la culture celte. Pour ce dernier passage à Veysonnaz, nous n'avons pas manqué de remercier tous nos bénévoles, amis ainsi que notre cher public, toujours plus nombreux.

 

 

 

2003

Le millésime de cette années 2003 fut exceptionnel.

 

Nous avons eu le plaisir et l’honneur d’accueillir Mairin Fahy & band, Red Shamrock, Small Fry, Pain d’Epices, Thirsty et surtout Alan Stivell, qui nous a offert une performance inoubliable.

 

 

 

2002

Cette édition a été marquée par le brouillard et la pluie.

 

Un temps irlandais par excellence. Malgré la météo, le niveau musical était de grande qualité grâce au retour du fameux groupe irlandais Altan pour qui le public était venu en masse. Sans oublier les magnifiques performances de Sin’E (IRL), Garlic Bread (FR), Salsa Celtica (SCO, CUBA), Cadenza (IRL), Pascal Lamour (FR), Madogs (CH).

 

 

 

2001

Année de tous les records, cette édition restera gravée dans les mémoires avec, entre autres, la venue d’une légende vivante: Donal Lunny & Coolfin. On le qualifie comme l’un des principaux artistes de musique irlandaise et comme le plus grand compositeur de la dernière décennie.

 

Plus de 5'000 personnes ont répondu présents ainsi que le soleil. Cela a entraîné une ambiance et une convivialité sans précédent. Pour la première fois, nous avons eu le plaisir d’accueillir un groupe du Québec, Chasse Galerie, un groupe des Asturies, Llan de Cubel ainsi qu’un groupe du nord de l’Italie, Musicanta. L’Irlande était merveilleusement représentée par Mary Custy Band et Donal Lunny & Coolfin, l’Ecosse par à la présence de Drop the Box, sans oublier les suisses de An Làr.

 

 

 

2000

Après une année sabbatique en 1999 vouée à la réflexion et à la restructuration, nous sommes repartis dans la belle aventure du Guinness Irish Festival avec un nouveau comité.

 

Les grands noms de la musique celtique ont répondu présents. Nous avons eu le plaisir d’accueillir à nouveau la magnifique Sharon Shannon et les bretons de Diwall. Kila, célèbre groupe irlandais nous a offert un moment musical et une sympathie hors du commun. Capercailllie (SCOT), Shooglenifty (SCOT), Shirly Grimes (CH ,IRL), et Celtic Hangover (IRL) ont contribué à la magie et à la qualité du Guinness Irish Festival, sur ce nouveau site qui offre un cadre idyllique.

 

 

 

1998

Pour cette cinquième année et dernière édition sur le site du «Magrappé»

 

Nous avons eu l’ambition d’inviter l’extraordinaire groupe irlandais Altan. The Poozies (GB), Realtime (IRL), Irish expérience (IRL), Grave de Grave (FR), Sam Seale (IRL) et The Pint (CH) ont également répondu présents à notre invitation.

 

A nos débuts en 1994, nous avions décidé d’organiser, dans la mesure du possible, cinq éditions puis de faire un bilan de la situation. Nous voilà donc arrivé à cette remise en question, c’est déjà un magnifique parcours accompli et un pari réussi.

 

 

 

1997

Une année au millésime exceptionnel

 

Une année au millésime exceptionnel avec la venue d’une légende, Davy Spillane, musicien irlandais de renom mais aussi avec la performance du groupe Solas, venu des Etats-Unis, qui a donné son premier concert en Europe à Veysonnaz.

 

Les artistes présents nous ont offert un spectacle de grande qualité avec Orion (BE ; UK ; FR), Siosaire (IRL) et les espagnols de Mutenrohi qui ont allumé le « Magrappé ». La Suisse était bien représentée grâce à la présence des Cromagnons, de Staff et de Fleuve Congo. Le bonheur et la convivialité étaient à nouveau au rendez-vous!

 

 

 

1996

Cette édition 1996 du Guinness Irish Festival est marquée par la venue d’une grande star de la musique irlandaise : Sharon Shannon.

 

Ce fut pour nous une reconnaissance dans le milieu de la musique celtique et un immense honneur. Grâce à cet événement, le festival a pris une nouvelle dimension et le public est tombé sous le charme. Cette années-là, nous avons aussi eu le plaisir d’accueillir Ri-Rà (IRL), Ronnie Carthy (IRL), The Belch (CH), Les Cromagnons (CH), Patter Groove (CH) et les bretons de Diwall qui ont donné leur premier concert en Suisse.

 

 

 

1995

Motivés par le succès de la première édition, nous avons décidé de continuer l’aventure.

 

Motivés par le succès de la première édition, nous avons décidé de continuer l’aventure, pour cela nous avons démarché des sponsors, ce qui a amené notre projet à devenir le Guinness Irish Festival. Avec peu de moyen et de nombreux imprévus, nous faisions nos expériences en matière d’organisation d’événement, mais la motivation restait totale.

 

Les groupes ont répondu présents à notre invitation et nous avons eu le plaisir d’accueillir les irlandais Deàrdoine, The Trad Brothers, Calura, Ronnie Carthy et les suisses de Tilt.

 

 

 

1994

 

En 1992, nous avons vécu un merveilleux séjour en Irlande pendant lequel nous avons eu la chance de rencontrer à Athlone, ville du centre de l’Irlande, un groupe prénommé Sin’é. Nous les avons invité à se produire dans les pubs et les salles de concerts en Suisse, d’abord à Bâle et Zürich puis en Suisse romande durant les hivers 1992-1993 et 1993-1994.

 

Durant l’hiver 1994, nous nous sommes lancés le défi d’organiser au lieu dit «Magrappé» à Veysonnaz en Valais un festival open air de musique celtique. Cet ambitieux projet a donné vie à deux soirées inoubliables qui ont été le détonateur d’une grande aventure humaine et musicale à venir.

 

 

 

 

Le comité

 

 

François Praz

Présidence - programmation

francois@guinnessfestival.ch

 

Bastien Molk

Marketing - sponsoring - VIP

bastien@guinnessfestival.ch

 

 

Le comité d'organisation

 

 

Raphaël Fournier

Logistique électricité

 

Eric Bregy

Constructions, infrastructures

 

Jean-Jacques Praz

Sécurité

 

Kosta

Coordination groupes

 

 

 

Le comité d'organisation

 

 

Nicolas Schöpfer

Intendance, économat

 

¨

Tom Sherlock

Irish Connection

 

Sarah Jurisch Praz

Backstage

 

Sébastien Ulrich

Shop

Guinness Irish Festival - Rte de la Drague 18 - 1950 Sion

contact@guinnessfestival.ch

Copyright © 2017 Molk & Jordan. Tous droits réservés.